dimanche 27 juillet 2014

Les yeux jaunes des crocodiles - Katherine Pancol

Ce roman se passe à Paris. Et pourtant on y croise des crocodiles.
Ce roman parle des hommes. Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être.

Ce roman est l’histoire d’un mensonge. Mais aussi une histoire d’amours, d’amitiés, de trahisons, d’argent, de rêves.
Ce roman est plein de rires et de larmes.

Mon avis:
Même si l'histoire est bien écrite, c'est un roman qui est long à lire!

On y fait la connaissance d'une famille entière ;)

Josephine et Iris sont sœurs mais ne se ressemble pas du tout. Jo est introvertie, timide, n'osant "déranger" rien ni personne alors qu'Iris doit toujours être le centre d’intérêt du monde entier!

Antoine, le mari de Joséphine, la trompe et partira élever des crocodiles avec sa maîtresse!

Philippe, le mari d'Iris, fin business man qui en à assez de sa femme.

Henriette, là mère de Jo et Iris, n'est intéressée que par elle même, l'argent de Marcel son second mari et surtout son porte monnaie!

Zoé et Hortense, les filles de Josephine et Antoine. Hortense est dure et fonceuse alors que la petite Zoé est timide et voudrait juste ressembler à cette grande sœur qui lui fait de l'ombre.

Alexandre, le fils d'Iris et Philippe, se fait de la place dans un monde qu'il n'aime pas.

Shirley, la voisine mystérieuse que rien n’effraie et son fils Gary.

Dans ce tome, on apprend à connaître les personnes, à voir à quel point Iris à besoin d'être sur les devants de la scène, à quel point Jo n'est rien aux yeux de sa mère et de sa sœur. On se tenaille de la force qu'à Hortense face au malheur.

En revanche on s'ennuie quand on passe des pages et des pages sur le roman de Jo. On en apprend tellement sur Florine et ses "maris" qu'on en perd un peu le fil. Trop de détails sur le moyen âge et trop peu d'avancement dans l'histoire. Tout est au ralenti.

On finit se premier livre sur notre faim, mais c'est une très belle plume qu'à Katherine Pancol.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Donnez votre avis ici !