lundi 28 juillet 2014

L'Ortie - Arielle Caisne

Roman autobiographique d'une femme qui fut violée à l'âge de six ans par un jeune voisin de dix ans son aîné. L'ortie raconte la détresse, le traumatisme indélébile d'une enfant qui vit un drame, sans qu'aucun des adultes, là, tout près, lui inspire la confiance qu'il faudrait pour dire, pour arrêter le cauchemar. Ce court texte est dur, insupportable, une véritable descente aux enfers. Pourtant c'est un livre pudique, sans concession au voyeurisme. Remarquablement écrit, il se lit comme un roman.

Mon avis:
C'est histoire est écrite en "douceur". On veut surtout faire comprendre au lecteur la dureté des épreuves endurées par la victime mais sans en faire des tonnes et c'est un fait rare!

C'est un livre rapide à lire, il n'y à pas de passages plus dur que d'autre tant sa vie à été parsemée d'embûches. Ballotée sur le chemin de la vie sans amour qui l'entoure, elle à dû affronter ses peurs seule dans une chambre sordide.

Une mère aussi présente qu'un courant d'air, qui ne lui donne aucun amour et qui lui en veut pour tout et pour rien. Un père présent physiquement uniquement. Des voisins qui ne s'occupent que d'eux. Un cocktail redoutable.

Puis un déménagement qui vient mêler à tout ceci un grain de sable horrible, qui lui apportera le plus grand des malheurs, celui de ne plus se supporter soi-même. Oubliée de tous elle à, quelque part espéré pouvoir trouver dans son bourreau une personne à son écoute. Elle s'en voudra longtemps d'y avoir cru.

Elle parle du passé et du présent, on apprend ce qui lui est arrivé mais aussi sa vie de mère et de femme mariée.

Un seul regret ceci étant, il m'aurait plu d'avoir plus de détails sur son "envol" de cette maison, de ce milieu, de cette agonie.   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Donnez votre avis ici !