dimanche 9 novembre 2014

Nos étoiles contraires - John Green

Hazel est malade. Gravement. Augustus est en rémission. Elle a 16 ans, lui 17. Dès leur rencontre, en groupe de soutien, il est charmé par son originalité, elle est séduite tout court. Ils ont le même humour, le même regard sans concession et leur complicité est immédiate. C'est le début d'une magnifique histoire d'amour et d'amitié...

Mon avis:
Voici un livre qui est tellement poignant en sentiments qu'il en devient incroyablement vrai! 
On n'a aucune difficulté à imaginer les personnages tant l'écrivain nous en donne des détails déchirants. 

Hazel à 16 ans et son cancer lui laisse peu de place pour de l'espoir. A bout de forces elle reste cloîtrée chez elle et sa mère la voyant devenir dépressive l'envoi de force dans un cour de soutient. Elle y rencontre Isaac qui à un œil de vert après une première opération et qui va se faire retirer tout soudainement le deuxième. Il sera ainsi guéri mais entièrement aveugle! Augustus accompagne Isaac et est en rémission depuis plus d'une année. Le cancer lui à pris une jambe mais il garde un humour incroyable. 

Nos trois pré-adultes nous en apprennent plus sur la vie et l'humilité en quelques pages que bien des discours! 

Isaac sera lâchement abandonné par sa copine avant de devenir aveugle. Après son opération il ne sera toutefois pas complètement abattu et saura garder son courage. Hazel qui rêve de rencontrer son écrivain préféré verra son rêve se réaliser grâce à Augustus qui utilisera son vœu pour elle. Ils feront un voyage à Amsterdam durant lequel leur amour éclatera en même temps qu'Augustus annoncera le retour de son cancer en bien plus grand.  A leur retour le cancer d'Augustus avance très vite et il décède en peu de temps. 

C'est un livre poignant qui livre sans détour l'horreur morale que le cancer inflige à ses victimes ainsi qu'a leur proches, mais ce livre nous le raconte avec plein d'humour et de sérénité. A noter que le film "oublie" énormément de moments du livre et que malgré un casting superbe il n'est toutefois pas aussi dévorant que la version manuscrite de John Green.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Donnez votre avis ici !