dimanche 28 février 2016

Blessée à jamais - Patricia Pattyn

Comment guérit-on de son enfance quand elle vous a été volée, arrachée, piétinée de la plus atroce façon? Patricia Pattyn, qui à bouleversé la France avec le récit de son martyre, a aujourd'hui quatre enfants, une vie heureuse et un rêve pour lequel elle se battra de toutes ses forces: celui d'un monde où les enfants vivront en paix, dans la gaieté et l'innocence... 
Et pourtant, avant de croire enfin que le bonheur peut exister, il lui aura fallu de longues années de lutte contre elle-même et les démons qui l'assaillent, d'allers et venues entre l'espoir et le découragement absolu. Pour obliger le malheur à lâcher sa proie, elle aura fait preuve d'une volonté de chaque instant, d'une infinie persévérance. 
Mais son vrai combat ne fait que commencer. Maintenant la force est en elle. Patricia est née, et plus rien ne pourra l'abattre.

Mon avis:
Cette histoire remue les tripes et le cœur. Je n'ai pas lu le premier livre de Patricia Pattyn qui retrace les choses ignobles qu'elle a subi mais quelque part je ne suis pas mécontente car le peu que j'en ai lu dans ce livre-ci m'a déjà assez remuée! Je ne suis pas certaine que j'aurais pu en supporter plus, je n'aurais sans doute pas pu lire l'intégralité des propos crus et détaillés des vices les plus ignobles qu'un être puisse avoir. Par conséquent, et en me basant que sur ce livre-ci, je peut déjà visualiser une infime partie de l'horreur vécue. 
/! Cet avis est long et laborieux mais je ne pouvais effacer des étapes!/

Patricia a eu une enfance dont personne ne pourrait imaginer les conséquences sur sa vie d'adulte. Famille nombreuse, peu d'emploi, pas de travail et donc pas d'argent, pas de nourriture et pourtant l'amour inconditionnel d'une maman qui malgré tous les malheurs arrivait encore à donner un réconfort à ses enfant mais surtout à Patricia qui était la plus jeune de la fratrie... 

Un père qui n'avait pas de mal à frapper, insulter et qui abusait de la boisson, puis un beau père qui lui ne buvait pas et qui pourtant fera subir à cette famille des atrocités innommables.... À l'époque c'était au cœur d'une petite cabane, et surtout le soir quand il rentrait et qu'il partait en chasse du moins rapide à se cacher... Mais comment à 5 ans Patricia aurait pu fuir cet homme sur sa moto? Comment aurait-elle pu faire pour échapper aux vices de ce monstre qui la tuera plusieurs fois de l'intérieur... Elle à 5 ans à peine quand sa mère décède sur cette moto. 

Les enfants se trouvent à l'orphelinat et là encore ce n'est pas le bonheur car si les viols ont cessé, les bonnes sœurs sont adeptes de la discipline par les coups.... Mais Patricia tient bon et parvient même à aider quelques autres jeunes enfants.... À peine adolescente, son oncle vient la reprendre de cet endroit, mais l'espoir qui naît en Patricia va vite être éteint... Son oncle vient en réalité chercher un objet sexuel. Sa tante ne dira rien pour contrer son mari, pire encore elle rabaissera Patricia. Cette dernière est encore tué à petit feu mais se forge une carapace qui lui permettra de survivre jusqu'à ses 21 ans. 

Entre deux elle a pu commencer à travailler dans un hôpital et le jour de sa majorité elle part avec son oncle et sa tante à la banque reprendre ses droits sur ce que sa mère lui a laissé. Cet héritage qu'elle ne veut pas toucher mais qu'elle reprend au nez et à la barbe de ce couple de barbares! Puis elle part, libre des vices qu'elle a du subir encore et encore....

Alors jeune adulte elle se consacre exclusivement au travail, dormant à peine quelques heures par nuit. Mais dormir est un bien grand mot quand la nuit apporte surtout son lot de cauchemars. Patricia ne dort quasiment pas et la peur de l'homme à la moto sera toujours à l'attendre la nuit. Elle se tue encore mais d'une autre manière: le travail. Acharnée, toujours présente. Elle y rencontre David. Il sera son premier soleil dans le monde de la nuit noire qu'elle connaît. Il lui permettra de sortir un peu de l'hôpital dans le quel elle travaille et vit. Il sera sa première bouffée d'oxygène. Il lui tiendra la main quand elle défaillira pour la première fois. Mais il finira par partir pour rentrer dans les ordres de l'église.

Patricia retrouve alors ses angoisses d'avant, qui ne l'ont jamais quittée mais qui c'étaient atténuées. Elle peut néanmoins compter sur son amie Jacqueline. Cette dernière va lui montrer à quel point elle vaut la peine d'être regardée et d'abord par elle-même. Avec son aide elle s'inscrit dans une agence de mannequinat à Paris. Elle n'ose y croire et pourtant elle comprend vite qu'elle y à sa place. Alors malgré son école d'infirmière qui n'est pas finie elle remet sa démission et n'attend plus qu'une chose: partir du Nord. Ce Nord qui lui a pris plus de vingt ans de sa vie sans pour autant ne pas lui avoir apporté grand chose.

A Paris elle retrouve une nouvelle liberté, une nouvelle vie, une nouvelle elle. Mais si la joie est au rendez-vous elle ne durera que très peu de temps. Naïve elle fera rentrer chez elle l’œil du démon. Un violeur en série qui va en une nuit l'amener à nouveau à ses 5 ans. Elle rencontrera alors un policier, Jacques, qui va lui apporter bien plus que le simple arrêt de son violeur. Il lui apportera un nouveau soleil, de la force et sera avec elle la patience même. Elle avancera grandement avec l'aide de Jacques et verra sa carrière décoller. Malgré les points bas elle continuera sa bataille quotidienne contre les démons qui la tenaillent. Mais Jacques aussi partira, muté à Marseille. Malgré le faite qu'il lui demande de la suivre, Patricia sait que ce ne sera pas le cas.

Elle fait la rencontre d'un baron lors de son premier vrai défilé. L'homme présente bien et malgré son âge avancé s'intéresse grandement à Patricia. Elle laisse donc Paul rentrer dans sa vie. Il lui envoie régulièrement des fleurs, lui parle de tout et de rien, ils se rencontrent dans des endroits emplis de luxe. Paul se montre toujours d'une galanterie incroyable et Patricia accepte même de partir dans une expédition avec lui. Les photos lui rapportent bien assez pour vivre mais la peur de la nuit est toujours là. Paul lui propose un appartement qu'il a et qu'il n'occupe pas. Un appartement luxueux et pleine de confiance Patricia accepte. Les formalités sont vites remplies, Patricia quitte son petit studio pour un appartement de grande valeur. À peine la porte fermée voici que Paul montre son vrai visage. Cet homme qui disait vouloir la prendre sous son aile va lui montrer que le vice est caché partout. Voici à nouveau Patricia tuée à coups d'homme. Tuée par qui elle en avait confiance. Tuée à nouveau et muette à nouveau. 

Elle se tait sur ce qu'elle subit, continue à travailler. Se fait deux amies précieuses: Caroline et Marine. Le temps passe, on ne sait comment Patricia peut continuer à subir ce qu'elle vit au quotidien. Et pourtant Patricia se bat avec acharnement. Toujours sous la coupe de Paul elle va pour autant trouver un appartement à elle. Une fois cette étape passée elle peut enfin soupirer un peu plus. Paul l'appelle toujours et elle continue d'être soumise à lui mais au moins elle à un cocon où respirer en dehors de lui. Mais la peur de la nuit et de l'homme à la moto est toujours présente. 

À une fête donnée par Caroline elle fera la rencontre de Pierre, médecin, et saura de suite que c'est l'être qu'elle attendait. Pierre est absent bien souvent mais pourtant Patricia sait que cet homme est le seul qui pourra la comprendre. Patricia avoue son passé à Paul et malgré la difficulté elle parvient afin à tourner une page douloureuse de sa vie. Pierre est prévenant et aux petits soins et malgré ses longues absences cette vie plaît à Patricia. Cette dernière se débat toujours contre ses démons mais tombe enceinte de Pierre et vit cette grossesse comme une renaissance.

Marine a le même âge que Patricia et pourtant elle est devenue comme une maman pour elle. Elle est là quand il faut la rassurer, quand il faut éloigner les démons et quand il faut préparer la chambre de ce bébé. Pendant la grossesse Patricia est enfin bien, elle sent que tout est derrière elle. Elle donne naissance à une magnifique petite fille. Pierre est ravi et malgré ses éloignements il tient à sa petite famille. Pas besoin de se marier pour s'aimer. Le fleuve est tranquille et pourtant les tracas reviennent. 

Patricia n'a plus d'hormones de grossesse, qui sont à elles seules aussi puissante qu'une drogue douce. Elle rechute et fait une tentative de suicide. Elle se battra pourtant avec l'aide de Marine pour se relever, retravailler, gagner contre les ombres de la nuit. Au cours d'un voyage elle rencontrera Jacqueline, une maman seule de 6 enfants et vivant avec sa maman qui sont affamés et qui l'implore de la prendre en France pour la faire travailler et qu'elle puisse nourrir sa famille. Patricia aide ainsi une famille tout en se sentent plus sure d'avoir quelqu'un à domicile pour sa fille. 
Passent quatre ans qui n'arrangent pas la dépression de Patricia mais Marine est toujours à ses côtés, Jacqueline à mis assez d'argent de côté pour pouvoir rentrer chez elle et ouvrir un commerce et Marine a permis à Patricia de trouver une remplaçante: Luna. Espagnole bien vivante, avec un accent chantant qui calme sa fille et qui lui permet de savoir cet enfant entre de bonnes mains. Puis un deuxième enfant grandit dans son ventre et les hormones lui permettent à nouveau de voir la vie en rose. Une deuxième petite fille viendra agrandir le clan. Mais Pierre redoute que Patricia ne rechute à nouveau et lui impose de voir un psychiatre. Il le connaît personnellement et sait qu'elle peut avoir confiance en lui. Même si Patricia voit en cet homme la possibilité de se libérer de ses démons mais les mots ne sortent pas. 

La Petite ainsi qu'elle se nomme enfant, ne veut pas se livrer. Il lui faudra du temps et des médicaments pour faire son chemin mais rien ne marche. La Petite ne sort pas, ne se livre pas et Patricia continue de se mourir petit à petit. Encore une séance photo à l'étranger et elle trouve Yasmina qui viendra aider Luna. Le monde se fait petit et malgré l'amour de ses filles elle n'arrive plus à avancer. Viendra un garçon, enfin ce petit homme qui grandira en elle... Un homme qu'elle entourera de son amour mais dont la fin de grossesse la laissera encore plus bas que d'habitude. Elle a depuis une nouvelle thérapeute qui la gave de médicaments, plus de malheur, plus de gélules, une nouvelle tentative de suicide. Marine toujours là, toujours présente, toujours aimante. Patricia perdra 5 ans qu'elle ne saura guère vivre, elle sera dans une mare noire remplie uniquement de gélules. 

Puis un jour elle se reprendra, arrêtera tout son traitement et se reprendra en main. Elle prendra à nouveau ses enfants dans ses bras, ses amies toujours à ses côtés. Puis un livre, un défouloir, une émission télé, des gens qui la reconnaissent et qui la remercie d'avoir le courage de s'être livrée.... Et elle découvre aussi d'autres cas que le sien, elle découvre un tas d'enfants maltraités, violés, meurtris dans leur enfance... Et elle se jure de se battre pour que les enfants puissent vivre dans un monde où ils seront protégés contre ces faits...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Donnez votre avis ici !