lundi 17 octobre 2016

Son frère - Philippe Besson

Ils sont deux frères, jeunes encore, réunis une dernière fois face à la mer, face à la mort. Thomas est malade. Lucas l’accompagne pour une ultime escapade dans l’île de Ré, sur les terres de leur enfance. Un banc au soleil. Entre retrouvailles et chant du départ, chaque minute, désormais, mérite d’être vécue jusqu’au bout.

Mon avis:
Ce livre est chargé de désespoir, de tortures médicales et de souffrances non dites. C'est une histoire très courte, le livre ne fait que 152 pages, et pourtant je ne pense pas que j'aurais supporté plus! Les détails qui nous sont comptés m'ont déjà suffit à ressentir la souffrance d'une mort en route... 

Lucas n'avait pas encore une année quand Thomas est arrivé et, malgré toutes leurs distantes différences, il se ressemblent semble-t-il aux yeux des autres. Un jour Thomas appelle Lucas avec une voix où son frère pressent déjà l'urgence. Il n'est qu'au début d'un long chemin où il restera, durant 6 mois, aux côtés de son frère mais surtout à être là quasi à sa place! N'est-ce pas à lui que ses parents reprochent entre guillemets que ce ne soit pas lui à la place de Thomas? N'est-ce pas à lui que sa petite amie vient dire qu'elle ne peut supporter cette angoisse, ne lui laisse-t-elle pas le choix d'aller ou non le dire à Thomas? N'est-ce pas à lui que les infirmières voudraient compter des choses terribles qu'il se refuse de cacher à son frère? 

Thomas ne veut pas que sa maladie soit narrée ailleurs, les seuls à la connaître seront son frère et ses parents. Il ne veut pas de la pitié des autres, il ne saurait qu'en faire. Et même les siens sont interdits d'en parler avec lui, c'est ainsi qu'il le veut. Il va vivre cet enfer enfermé aussi bien émotionnellement en se sentant prisonnier de cet hôpital qu'il ne peut plus quitter mais aussi de lui même. L'acharnement médical est sans appel, à aucun moment on ne propose tout n'est qu'obligation totale et sans préavis. Thomas passe ses jours en écoutant des promesses qu'il sait déjà anéanties. Il sait qu'il va partir et tout ce qu'il veut c'est quitter ce lit pour aller dans la maison de vacances de ses parents mais seul avec Lucas. C'est ainsi qu'il a décidé de mourir et rien n'y personne ne le contredira. Lucas devra alors lui servir d'épaule attentive, d'amour fraternel mais aussi de garde-malade... 

Arrive alors dans l'histoire un vieux monsieur que les frères vont croiser chaque jour et qui va leur narrer une histoire du passé... Si Lucas écoute attentivement cette histoire, Thomas comprend que c'est de lui que l'on parle. Il nous est alors apporté une brève histoire qu'il avait eu, une romance de vacances, et qui avait très mal finie... Sa jeune amante enceinte s'était donnée la mort et quand Thomas sent la mort venir sur lui il choisi de partir au même endroit... 

Lucas se réveillera se jour là pour se découvrir seul de son frère et il sait déjà que c'est pour toujours. Entre le moment où l'on apprend la maladie de Thomas et celui où il décède, son frère ne l'aura pas laissé une minute dans la solitude de la souffrance... Ce livre ce termine aussi ainsi, il aura commencé avec la maladie et se terminera donc avec elle, on ne sait donc rien de plus sur ce que Lucas vivra ensuite... Un livre chargé d'émotions mais dont je garde surtout en souvenir la souffrance. Et pourtant c'est un joli coup de cœur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Donnez votre avis ici !