mercredi 21 décembre 2016

La fille de l'hiver - Eowyn Ivey

L'Alaska, ses forêts impénétrables, ses étendues enneigées. Son silence. Sa solitude.
Depuis la mort de leur bébé, le mariage de Mabel et Jack n'a plus jamais été le même. Partir vivre sur ces terres inhospitalières paraissait alors une bonne idée. Seulement, le chagrin et le désir d'enfant les ont suivis là-bas et la rudesse du climat, le travail éreintant aux champs les enferment chacun dans leur douleur.
Jusqu'à ce soir de début d'hiver où, dans un moment d'insouciance, le couple sculpte un bonhomme de neige à qui ils donnent les traits d'une petite fille. Le lendemain matin, celui-ci a fondu et de minuscules empreintes de pas partent en direction de la forêt...
Peu de temps après, une petite fille apparaît près de leur cabane, parfois suivie d'un renard roux tout aussi farouche qu'elle. Qui est-elle ? D'où vient-elle ? Est-elle une hallucination ou un miracle ? Et si cette petite fille était la clé de ce bonheur qu'ils n'attendaient plus ? 


Mon avis:
Lu pour le Cold Winter Challenge 2016 - Menu: Les montagnes enneigées
En lisant le résumé de ce livre je me suis imaginé une histoire basée sur la deuil et sur le faite de le surmonter. Je m'attendais à beaucoup de choses mais en tout cas pas à ce que j'ai eu! Ce livre est en réalité une réécriture actuelle d'un conte ancien...  

Mabel et Jack ont perdu un enfant et c'est sur insistance de Mabel qu'ils viennent s'installer en Alaska. Mabel n'a jamais prit son enfant dans les bras, elle ne l'a pas tenu dans ses bras, ne sait pas si c'était une fille ou un garçon et ne sait pas où son mari a enterré le corps. Mais elle ne le lui a jamais demandé et ce dernier n'a donc pas pu soulager sa femme avant.  Ils ne communiquent que très peu et si Mabel a voulu s'exiler en Alaska c'est pour ne plus avoir de contact avec les autres gens. 

Et voilà comment ils se retrouvent dans une petite cabane au milieu de champs et d'une forêt sauvage, le froid est terrible et la vie n'est guère facile. Jack cultive les champs et essaye de tuer des animaux, pendant que Mabel s'occupe de la cabane. 

Voilà les personnages, ensuite s'en vient le conte en lui même: un premier jour de neige ils font un bonhomme de neige et Jack lui sculpte un visage de fillette pendant que Mabel lui apporte des moufles et une écharpe. Le lendemain le bonhomme de neige n'est plus là et Jack croit voir une fillette avec ses affaires. S'ensuit alors 200 pages de recherche de cette fillette, de tentative de compréhension, de joie et de peine, de rencontre avec les voisins, d'amour et d'espoir... 

Sauf que ça reste un conte impossible à imaginer étant réel. J'aurais tant voulu que cette histoire soit plus terre à terre! Je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire et par conséquent ce n'était pas une lecture plaisante pour moi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Donnez votre avis ici !