lundi 5 juin 2017

L'été dernier à Syracuse - Delia Ephron

Ils sont beaux, riches, américains. Ils ont décidé de partir ensemble découvrir Rome, puis Syracuse. Michael est écrivain, ancien lauréat du prix Pulitzer. Sa femme Lizzie est une journaliste en perte de vitesse. Finn est restaurateur et Taylor, son épouse, se dévoue entièrement à l’éducation de leur fille unique, Snow, une enfant énigmatique qui fait aussi partie du voyage. Tout est en place pour qu’ils passent des vacances de rêve dans des sites enchanteurs.
Mais chacun arrive avec ses secrets, ses mensonges, ses non-dits, ses désirs inassouvis. Et petit à petit, dans les ruelles de la Sicile baroque, se noue une histoire vénéneuse, où les personnages avancent à la fois masqués et aveugles.

Mon avis:
Défi Lecture 2017: Validé le 35 (Un livre auquel je me fie à la couverture)
Un gros merci aux éditions Michel Lafon pour cette lecture qui sortira en librairie le 8 juin prochain! 

Attention car on va faire face dans ce livre à un joli méli mélo de gens, de couples, d'amitiés mais surtout de mensonges, de trahisons et de non-dits qui pourrissent la vie! Voilà le thème est lâché il n'y a plus qu'à s'accrocher pour lire cette histoire qui nous est contée à quatre voix. On retrouve donc Lizzie qui est mariée à Michael, Taylor qui est mariée à Finn et Snow leur fille. Mais rien n'irai si c'était aussi simple et il faut aussi considérer la relation étrange entre Finn et Lizzie qui se connaissent d'avant, je n'ai pas réussi à saisir depuis quand... J'ai été sidérée par l'âge de Snow, alors pour le coup je sais que sur certains blogs j'ai déjà vu que c'était explicitement annoté mais je trouverai dommage de vous le dire car ça m'a vraiment fait un coup d'apprendre cela à la toute fin du livre! 

Tout ce petit monde se prépare à aller passer des vacances ensemble en Italie après s'être croisés, par hasard, l'année d'avant à Londres. Oui mais voilà rien n'est pareil car cette fois ils seront ensemble quasi tout le temps et très vite on commence à comprendre dans quelle toile d'araignée machiavélique on à atterri! C'est assez étrange, au départ, de voir toute cette mise en place afin de connaître les personnages. De savoir par exemple que Finn est un homme qui aime régner sur son petit monde et c'est d'ailleurs peut être pour ça qu'il ne quitte pas Taylor, elle qui lui apporte tant dans la vie professionnelle mais qui n'a quasi plus de contacts privés avec lui! Il faut prendre en compte la jeune Snow qui est une enfant plutôt perturbée et qui est socialement atteinte d'un trouble, du moins semble-t-il! Mais en prime elle est quasiment étouffée par sa mère et invisible pour son père ou vice-versa! De l'autre côté il y a donc Lizzie qui écrit des articles pour les journaux, ou du moins qui essaie d'avoir des idées pour le faire. Elle partage sa vie avec Michael qui s'est fait renvoyer de Yale avant de voir une de ses histoires portée au théâtre et lui faisant connaître la gloire.

Mais tout ceci n'est que façades et mensonges, car une fois que la première couche de vernis s'est ôtée on finit par découvrir qui est vraiment qui! Et il faut dire qu'entre le manipulateur, le narcissique, la folle furieuse et l'angoissée on à pas fini d'en voir des vertes et des pas mûres. Ajoutez à cela un séjour minable, des activités qui déplaisent aux uns quand ce n'est pas aux autres et LA maîtresse qui débarque et on est au summum du cauchemar... Vraiment? Non, accrochez-vous car il y a un détail que personne ne pouvais imaginer! À dévorer dès le 8 juin...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Donnez votre avis ici !