Bla Bla Tour #Harcèlement Scolaire - Absence - Pal Octobre

Hello à tous 😊
Aujourd'hui c'est un post nouveau vu que je vous propose un "Bla Bla Tour". Un petit peu de bla bla pour vous expliquer mon absence qui a duré plus de 3 semaines... On parle aussi harcèlement scolaire et d'une PAL pour #octobrerose... Vous l'aurez compris, on va faire un peu table rase de plein de choses! 

* Mais t'es où? Pas là, oui vraiment pas là...
Et oui j'ai laissé tout tomber pendant environ 3 semaines! J'avais juste plus de forces pour me consacrer à tout ce qu'implique BookTube... Les avis littéraires, les tournages de vidéos, les montages, les mises en ligne... Bref j'avais envie d'un break, une grande pause qui me permette de me recentrer et surtout de remonter un peu la pente car c'est la dégringolade! Et on en passe au deuxième sujet du jour qui vous expliquera pas mal de choses.... 

* Le harcèlement scolaire touche 1 à 2 enfants par classe (de 20 élèves), encore en 2017...
Et là mon cœur saigne, autant en tant que maman, qu'en tant qu'enfant ayant vécu de mauvaises choses dans le milieu scolaire. Mais pourquoi en parler maintenant me direz-vous? Eh bien tout m'est revenu dans la figure depuis 2 mois et j'avoue que je ne m'attendais pas à être autant touchée par tout ceci... Mais un petit retour en arrière s'impose...

J'ai toujours été une enfant plutôt rondouillette MAIS bien dans ma peau! Les remarques ne me touchaient pas et je le vivais plutôt bien... Quand j'ai eu 10 ans j'ai intégré le secondaire et un nouveau collège. Dans ce dernier on retrouve les élèves de 10 à 15/16 ans.. Les 10 à 12/13 ans sont dans un bâtiment et les autres dans un deuxième, l'espace est libre mais tout le monde s'évite soigneusement... 

Les deux premières années là-bas n'ont pas été simples mais ne m'ont pas non plus atteinte, il en est autre chose de mes trois dernières années de scolarité. Quand on intégrait une classe on passait, généralement, les trois dernières années avec les mêmes élèves. Et je suis tombée dans une classe où il avait clairement 3 meneuses, une quinzaine de suiveurs et deux qui ramassaient... Et j'étais une d'elles.

Quand chaque jour on te rabaisse, on t'humilie, on t'insulte, on fait en sorte que chaque minute passée dans ces classes soient les pires de ta vie, eh bien on lâche prise petit à petit... C'est ce qui s'est passé pour moi. Chaque jour où je me rendait dans cette école je savais déjà que j'allais en baver mais je savais aussi qu'il me fallait y aller. J'avais tenté d'en parler à un enseignant mais je me suis vue répondre des choses qui m'ont fait comprendre, à l'époque, que j'étais seule face à tout ça... 

Je n'en ai jamais parlé à la maison. Je préférai voir les sourires de mon petit frère qui a dix ans de moins que moi... Je préférai m'enfermer avec mes leçons... Je préférai passer du temps dans mes livres... Je préférai m'enfermer que de risquer de les croiser. Je me suis remise en questions pleins de fois, mais je me suis aussi aperçue qu'au final c'était juste devenu une habitude pour eux, peu importe si ce jour-là il y avait un motif ou pas. J'en veut presque plus aux adultes qui ont fermé les yeux qu'à ce groupe qui m'a menée à des extrêmes impossibles. J'ai noyé ma peine dans la nourriture, encore et encore... Boulimie. Un mot qui fait peur quand on est jeune. Je me souviens d'un nombre incalculable de petits bobos qui m'ont menée à l’hôpital juste pour avoir une matinée de sécurité. Je me souviens de ces maux de ventre incompréhensibles mais qui fonctionnait bien pour un jour de purgatoire en moins. Je me souviens des jours de larmes, des jours où le moral n'allait plus. Je m'en souviens comme si c'était hier. D'autant plus qu'en août de cette année mon fils de 10 ans à intégré cette fameuse école. 

Les mêmes murs, les mêmes classes, les mêmes railleries mais pas pour les mêmes motifs. Pas la même dureté, pas la même ampleur. Mais je me suis revue revenir en arrière et mon moral en a pris un gros coup. Quand j'ai du y retourner je ne lui ai rien montré. J'ai positivé sur tout. Il ne connait pas mon histoire, il n'a pas besoin de la connaitre car je veux qu'il n'ai aucun point négatif sur ces lieux. Je veux qu'il découvre tout d'un œil nouveau sans le vécu de sa maman. Mais en attendant j'ai du me recentrer. J'ai du oublier ces gens là, j'ai du oublier mes larmes. J'ai du les refouler une nouvelle fois. 

Sans qu'il le sache mon frère m'a toujours été d'un grand secours. Il me faisait oublier mes peines à l'époque et c'était un vrai rayon de soleil, même s'il était casse-cou et hyper actif! 😂 Cela faisait 23 ans que j'y avais fait ma rentrée scolaire moi même, cela faisait 18 ans que je n'y avait plus remis les pieds. Depuis de l'eau a coulé sous les ponts. J'ai eu des moments difficiles mais aussi plein de moments de joie. J'ai deux enfants formidables, j'ai une vie professionnelle et privée que j'aime et que j'aurais sans doute rêvé d'avoir à l'époque. Mais le cerveau fait parfois ce qu'il veut et j'espère vraiment pouvoir oublier tout ça et passer à autre chose très vite. 

* Pal Octobre Rose
Pour finir ce post je vous met la photo de ma PAL d'octobre, faite sur le thème de #octobrerose car en octobre on met en avant le ruban rose du cancer du sein. J'ai donc choisi 10 livres avec du rose! J'avais fait ma pal pendant la vidéo tournée au début du mois d'octobre mais mise en ligne que maintenant... Du coup je pense encore moins y arriver mais j'ai au moins pu réaliser de très belles lectures et c'est ce qui compte le plus... 
Merci pour les courageux et courageuses qui ont tenu jusqu'à la dernière ligne de ce post! A très bientôt pour de nouvelles découvertes livresques ;)

Commentaires