Briser les chaînes - Rachel Lacey

Cara Medlen accueille chez elle les pensionnaires d’un refuge canin. Elle consacre presque tout son temps à les soigner et à les éduquer avant de leur trouver un foyer aimant. Mais ce dévouement cache une peur constante de tout attachement durable. En rémission d’un cancer, la jeune femme refuse de s’investir dans quoi que ce soit tant que la médecine ne lui aura pas donné un vrai feu vert. 
Son voisin, intrigué par ce défilé de chiens, frappe un jour à sa porte. Matt, ancien marine, revenu blessé d’Afghanistan et reconverti en détective privé, la soupçonne de les entraîner pour des combats illégaux ! 
Le coup de foudre est réciproque et le bonheur à portée de main. Mais Cara se sait en sursis, tandis que Matt doit rentrer chez lui, de l’autre côté des États-Unis, pour s’occuper de sa mère. Fin de l’histoire. 
Quand Sadie, une adorable petite chienne gravement malade, va bouleverser le cours des choses…

Mon avis:
Une histoire toute mignonne qui fait du bien malgré deux sujets délicats: les animaux abandonnées et le cancer. Pas très joyeux et pourtant la plume de l'auteure nous permet de passer des moments très agréables dans cette lecture sans prise de tête mais avec une véritable histoire! 

Cara a mis sa vie en stand-by le jour où elle a su qu'elle avait un cancer et que les statistiques indiquaient clairement qu'il fallait dix ans, sans récidive, pour arriver au bout du combat (bon ça paraît bête mais cela lui permettait de se raccrocher à quelque chose). C'est pour ça qu'elle a remisé son rêve de devenir photographe de côté et fait des boulots de baby-sitting. Elle tente aussi d'aller chaque semaine au refuge afin de photographier les animaux et tenter de leur offrir très vite un nouveau foyer (moment larme à l’œil quand tu nous tient!). Mais surtout elle est famille d’accueil. Elle prend des chiens afin de leur faire regagner confiance en l'être humain et ce afin qu'ils puissent plus vite intégrer une véritable famille. Mais elle ne peut en avoir plus de deux à la fois et le voisinage n'apprécie pas vraiment ce vas-et-vient incessants (comme si elle dérangeait vraiment quelqu'un)... 

Matt n'habite pas depuis très longtemps à côté de chez Cara mais il a déjà remarqué que sa jeune voisine ne trame rien de très légal en ramenant des chiens qui ne semble pas en très bonne santé! De là à penser qu'elle mène des combats de chiens il n'y a qu'un pas. En bon détective qu'il est, il va très vite tenter d'en savoir plus dans le voisinage. Jusqu'à ce que la vérité éclate au grand jour et qu'il éprouve un irrésistible besoin de venir en aide à la jeune femme. 

Cette dernière ne va rien lui cacher (bah tant qu'à être honnête autant y aller cash surtout qu'il ne lui déplaît pas et qu'elle lui a claqué la porte au nez la première fois). On apprend petit à petit à connaître le monde qui gravite autour de Cara, sa meilleur amie Merry et sa mère sont les plus présentes (et autant la première je l'ai adorée autant la seconde j'aurais pu la baffer). On rencontre le petit Casper qui est le dernier protégé de Cara et qui va très vite avoir une confiance aveugle en elle et en Matt. Mais le voisinage vient à faire pression elle va devoir quitter sa maison pour pouvoir rester auprès des chiens qu'elle soigne. Elle perd aussi son boulot mais gagne quelque chose de plus intéressant dans sa vie! 

En parallèle de l'histoire de Matt et Cara, on suit bien sûr la vie du refuge et des animaux mais aussi l'enquête que Matt doit clôturer avant de partir définitivement. Car lui aussi pense tout quitter pour aller s'associer à son frère et surtout être plus proche de sa mère malade (un romantique au grand cœur, on fond). Dans ce livre on trouvait de tout! Et c'est ce qui m'a le plus ravie. On avait une enquête d'adultère qui se transforme en usurpation d'identité avec tentative de meurtre, on avait les animaux et la vie des plus fragilisés (bon j'avoue que c'était parfois dur mais voilà), on avait le cancer de Cara, la maladie de la mère de Matt... Bref un joli méli mélo que j'ai beaucoup aimé.  

Commentaires