Un royaume pour deux - Marin Ledun

En vacances chez sa grand-mère, Lola est la reine d'un royaume qu'elle réinvente chaque été. Cette nature sauvage écrasée de soleil, dont elle connaît le moindre bloc de pierre ou buisson d'aubépine, elle va devoir la partager cette année avec Aymen, un jeune garçon syrien dont la famille est réfugiée en France. Par amitié, mais aussi par bravade, Lola conduit Aymen jusqu'à la ruine maudite, une vieille bâtisse à propos de laquelle se raconte une histoire terrifiante...

Mon avis:
Défi Lecture 2017: Validé le 74 (Un titre imagé qui n'a rien à voir avec le thème)
J'ai lu ce livre avec mon fils de 10 ans. C'était une lecture scolaire qui nous retrace le début d'une amitié entre Lola, une jeune française, et Aymen, un jeune syrien réfugié en France. C'est une histoire dure, avec des passages qui nous ont beaucoup marqués. C'est actuel, c'est fort et ça fait du bien même si c'est parfois un peu dur à la compréhension... 

Lola a 11 ans, elle habite en France avec sa mère et son très jeune frère. Elle passe ses vacances d'été chez sa grand-mère. La maison de celle-ci est grande, entourée d'un jardin et de plein de recoins que seule Lola connaît, ou du moins qu'elle ne partage avec personne. Sauf que cet été elle va devoir tout partager avec Aymen. 

Aymen, 10 ans, arrive de Syrie, ou plutôt il en est parti car depuis son chemin à été long, périlleux, semé d'embûches et de poursuites afin de semer ceux qui les pourchassaient. Lui et ses parents, Rima et Taysir, ont quitté Alep. Son frère Adnan et son cousin Tarek sont restés. Son frère et mort et son cousin a disparu. Aymen a connu la guerre, les bombes, la faim, la soif, les kilomètres à marcher en se cachant des autorités et de l'armée... Il est hébergé depuis deux semaines chez les parents de Lola, et ses parents attendent des papiers et le droit de travailler, quand il débarque chez la grand-mère de celle-ci. Cela lui fera du bien, lui ont dit les adultes. 

Très vite Lola va ressentir le besoin de prouver à Aymen qu'elle aussi a du vécu, qu'elle peut faire des choses extraordinaires. Alors sans trop savoir pourquoi, et même en sachant que c'est interdit, elle l’emmène dans les ruines maudites. Ces mêmes ruines dont les gens disent qu'elles ont déjà tué par le passé, ces mêmes ruines qui ont une histoire pas très joyeuse. Et en racontant cela à Aymen elle va, sans le vouloir, créer un conflit entre eux... Aymen part, fâché, triste et déçu. Lola ne repartira pas, tombée au fond d'un piège sans fin (enfin d'un puits qui fait bien dans les 5, 6 mètres) elle va avoir du mal à s'en sortir seule. 

Et là on se dit de suite que ce n'est rien car Aymen va dire où ils étaient et tout va très bien se terminer (et très rapidement aussi). Sauf qu'il a promis à Lola de ne rien dire... Et surtout qu'il a peur. Peur de cette grand-mère inquiète, peur du mot gendarme, peur de les voir arriver et encore plus peur quand il part en pleine nuit chercher Lola... Une recherche assidue qu'il effectue avec tout son cœur mais qui va le mener au fond du puits. Deux enfants que tout séparaient, réunis au même endroit et au même moment. Ils vont se parler de leur passé (enfin surtout Aymen), se faire une promesse pour de suite et qui sait? Même pour le futur... 

Une très jolie histoire, malgré quelques mots compliqués et un sujet qui n'est pas très joyeux! L'auteur sait ménager ses effets, même si on a parfois de mal à comprendre les réactions d'Aymen. Mais au final cela nous menait à une réfléxion et c'est déjà très intéressant! Mon fils avait un avis un peu plus mitigé. Il a croché sur les mots durs, mais c'est tout le contexte de l'histoire qui a un peu moins plu... Cette peur de l'adulte, du gendarme qui aurait pourtant pu aider, ça a eu du mal à passer...

Commentaires